logo-semidef

Riflessioni sul Perdono, sulla Dignità e sulla Riconciliazione

Nassera Dutour

Les familles de disparus en Algérie demandent la Vérité sur le sort de leurs proches, que des enquêtes effectives et impartiales soient menées pour établir la vérité et que les résultats des enquêtes soient accessibles et rendues publiques. Cette vérité est indispensable pour la reconstruction de la famille et de la société. Si l’étape de la vérité est essentielle, elle n’est cependant pas suffisante et doit impérativement être succédée par la justice et la réparation.

La réparation tout comme la préservation de la mémoire et la reconnaissance officielle de l’histoire sont indispensables et permettent à la victime d’exister à nouveau, aux responsables de reconnaître, aux générations futures de se souvenir. Le pardon, si certains le considèrent comme une étape nécessaire du processus de réconciliation, nous estimons que c’est avant tout une démarche personnelle, qui ne peut être imposée. En Algérie, lorsque nous abordons la question de la création d’une Commission vérité, nous aimons parler de conciliation plutôt que de réconciliation.

Il sito della Fondazione Pax Humana è in arrivo!